DEUXIEME STAGE DU BUDO CLUB SAMOURAI

Vous avez pu lire dans le n° précédent que le Budo club Samouraï avait organisé son premier stage en octobre 2001 à la satisfaction des participants.

Si pour le premier stage le BCS avait invité Dany Leclerre, c’est François Warlet, président de la Commission des grades qui nous a fait l’honneur de diriger le deuxième stage.

Comme nous en avons l’habitude, les participants sont accueillis sur le tatami par une composition d’Ikebana qui met en valeur le mur d’honneur du dojo.

C’est donc devant deux branches encore dénudées par l’hiver et cinq tulipes qui inaugurent le printemps que François a convié les 48 participants à deux heures d’un travail très intéressant.

Dans un travail très omote, François s’est attaché à démontrer l’intérêt d’un travail à l’intérieur du mouvement pratiqué. Les techniques ikyo, kotegaishi, shiho nage et juji garami ont ainsi été exécutée de façon très positive.

Démontrant le parallèle entre la voie du sabre et l’aïkido, François a montré comment Uke dans l’attaque kata men uchi doit préserver son intégrité. Par sa vigilence, il se tient prêt à riposter.

François Warlet a fort apprécié l’enthousiasme des participants sur le tatami. Il a donc été heureux du repas cordial pris après celui-ci.

L’ambiance de convivialité qui préside à une rencontre d’aïkido devrait se développer dans les manifestations informelles qui peuvent prendre place après un stage. Un verre de l’amitié, une collation pris ensemble et voilà de bonnes occasions d’apprendre à mieux se connaître.iÎ

Cette idée a germée auprès de ceux qui sont restés avec François après le cours. Peut être faudra t’il à l’avenir penser à annoncer ce genre de manifestation de l’amitié pour que cela aie plus de succès.

Il y a certainement tout bénéfice pour chacun à apprendre à mieux se connaître, pour dépasser les clivages trop fréquents entre club d’aïki, surtout sur la place de Bruxelles.

Philippe Wyckaert - Budo Club Samouraï